Le festival PAC 14ème édition : Le Printemps de l’Art Contemporain 

JPUKB FRMRS  Lebenswelt du 26 mai au 30 juin 2022

Le festival PAC 14ème édition : Le Printemps de l’Art Contemporain 

En donnant carte blanche à Kei Sugiyama et Driss Aroussi, l’Atelier Vis-à-Vis propose un regard croisé sur deux villes portuaires : Kobe et Marseille. Considérées par ces artistes photographes, elles sont présentées à travers leur transversalité dans une série d’estampes sérigraphiées, un livre d’artiste et des photographies argentiques. Expériences d’une contemplation constitutive, le monde ouvrier et l’architecture navale sont fixés durablement révélant de nombreuses questions sociales.
Echange international France-Japon et exposition organisés par l’Atelier Vis-à-Vis en partenariat avec l’Institut of Human Culture and Design de Tokyo.
Invitation spéciale à l’Atelier Vis-à-Vis par Urban Gallery.

“Le réseau Provence Art Contemporain organise, depuis 2009, le Printemps de l’Art Contemporain – une manifestation consacrée aux arts visuels qui réunit les propositions de ses structures adhérentes, rejointes, pour l’occasion, par des structures amies du festival.
Cette année, la 14e édition du Printemps de l’Art Contemporain se tiendra du jeudi 26 mai au dimanche 12 juin 2022 et s’étendra sur le territoire de Marseille, Aix-en-Provence, Istres, Port de Bouc, Chateauneuf le Rouge, Miramas…
Le festival PAC présentera aux publics une programmation rythmée par trois temps forts ponctués de rendez-vous – nocturnes, vernissages, performances, ateliers, lectures, rencontres avec les artistes…. Durant les week-ends, PAC organise des circuits de visites pour conduire le public à la découverte de lieux en périphérie de Marseille et d’Aix-en-Provence, jusqu’aux rives de l’étang de Berre.”
.
.
Dans le cadre du PAC, Urban Gallery présente également PEUT (-) ETRE d’Hatem Akrout
“PEUT ÊTRE” c’est le pouvoir d’être de figures, de signes, tracés, entrelacés, répétés, agencés, obsessionnels, habités d’allégories, qui construisent un récit où s’affiche la fascination de l’artiste pour le signe. Cette écriture picturale singulière, profondément poétique, raconte le monde sous le regard de l’artiste et son imaginaire, en revêtant des allures de fable, de chimère, que le signe travaillé par des arabesques mémorielles, des entrelacs de figures et de motifs vient ciseler. Par là même, l’artiste ouvre un champ infini de possibles. Son récit, gommant l’évidence, échappe à toute clôture du sens et prépare à l’inattendu, parce que celui-ci demeure une hypothèse, un « PEUT-ÊTRE » toujours en devenir.
 Hatem Akrout est né à Sfax en Tunisie – il vit et travaille à Marseille.
.
.
Lieu:  Urban Gallery                                                                                             Ouverture au public :
9 rue Mazenod, 13002 Marseille
                                                                                                                                         Entrée libre du mercredi au samedi
                                                                                                                                         13h30-18h30 et sur RDV
                                                                                                                                         Vernissage 26 mai à 18h