2 diptyques de Kei Sugiyama et Driss Aroussi

PROJET : JPUKB FRMRS Lebenswelt

En partenariat avec l’Institut of Human Culture and Design de Tokyo, l’Atelier Vis-à-Vis met en place un nouveau programme d’échange international entre Marseille et Kobe avec l’artiste marseillais Driss Aroussi et le designer-photographe japonais Kei Sugiyama.
Il s’agit d’une double résidence de recherche, de création et de production dont le point de départ est la rencontre de deux artistes-photographes deux territoires et deux cultures à travers leur différence et leur correspondance. Expériences d’une contemplation constitutive, le monde ouvrier et l’architecture navale de ces deux villes portuaires ont été fixés durablement révélant nombreuses questions sociales.

Ainsi, l’Atelier Vis-à-Vis a donné carte-blanche dans un premier temps à Kei Sugiyama qui a réalisé au port de Kobe un travail de recherche à la croisée de l’art et de l’anthropologie. Dans son travail, l’artiste s’intéresse particulièrement au concept « Lebenswelt » (monde de la vie*). Pierre Macherey décrit le concept ainsi : “Les hommes existent et agissent en commun, et non les uns à côté des autres enfermés dans les limites que leur fixe leur projet individuel, de telle manière que le sens de ce monde de la vie soit donné, non seulement à une conscience, mais à une pluralité de consciences, avec les effets de réciprocité et d’interférence liés à cette pluralité.”

En écho à ce travail, l’Atelier Vis-à-Vis a proposé à Driss Aroussi de répondre sur ce concept autour du port de Marseille. Explorant les limites de la photographie, il se plaît à détourner ou croiser différentes techniques. Pour l’artiste, le chantier est un lieu paradoxal où s’articule la construction et le désordre, le chaos et l’organisation, le faire et le défaire. Par la photographie, il propose une poétique de l’éphémère, avec une esthétique du monument, de la mémoire et de l’arrêt. La photographie est ici constituée comme une bulle intemporelle, aspirant à l’immortalisation de son objet et de la fragilité des équilibres précaires.

Entre mémoire documentaire et concept artistique, ces regards croisés ont été réunit à travers la production d’un ensemble de multiples d’art constitué d’un livre d’artiste et de plusieurs estampes d’art. Dans les traces des ouvriers, au centre des constructions navales ce travail est teinté du vivant passé et à venir dans son universalité entre France et Japon, orient et occident.

 

Diptyque “Beau 4625653”

Estampes imprimées en sérigraphie en 33 exemplaires sur papier Velin Arches 250g.
Impression à la main, 38x56cm, numérotées et signées par l’artiste et l’éditeur.

Atelier Vis-à-Vis Editions, 2022

D’après les photographies de Kei Sugiyama et Driss Aroussi.

Prix sur demande, si vous souhaitez commander une estampe contactez-nous

Diptyque “9”

Estampes imprimées en sérigraphie en 33 exemplaires sur papier Velin Arches 250g.
Impression à la main, 38x56cm, numérotées et signées par l’artiste et l’éditeur.

Atelier Vis-à-Vis Editions, 2022

D’après les photographies de Kei Sugiyama et Driss Aroussi.

Prix sur demande, si vous souhaitez commander une estampe contactez-nous


Vu d’exposition